Quantcast
Channel: l'armoire essentielle
People Here Also Viewed:
Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

b. comme basique

Previous En paix ;)
0
0




Je parlais d’autre jour de la jupe d’été que je viens d’acquérir et on m’a demandé, dans les commentaires, d’où venait cette trouvaille. J’ai des sentiments assez partagés sur le fait de divulguer ce genre d’informations. Non pas que je tienne à tenir mes sources de bons basiques secrètes pour faire ma mystérieuse. C’est plutôt que je trouve que le Web est déjà suffisamment saturé - j’ai même envie de dire pollué – comme ça par les co-optations de marques et de produits. Ce qui me convient à moi ne vous plaira peut-être pas à vous, ce qui est envisageable dans le budget de l’une est peut-être trop cher pour l’autre, et ainsi de suite. D’un autre côté, je suis la première à aimer qu’une amie me révèle où elle a pu trouver son jean ou t-shirt fétiches, si la qualité a tenu le coup dans la durée, etc. 

Bon.

Il se trouve que j’ai acheté la jupe en question chez agnès b. et qu’en y réfléchissant, je n’ai vraiment aucun problème à partager cette information, pour la bonne et simple raison que j’aime vraiment bien agnès b. La marque, pas la personne, je ne la connais pas personnellement, même si c’est un peu comme si, car cela fait presque trente ans que je porte ses vêtements. Je n’ai pas gardé les vêtements acquis au fil des années… J’en ai le regret parfois, mais la vérité est que je ne pourrais plus, hélas, rentrer dans l’ensemble veste pression + minijupe en molleton rouge des mes 13 ans (ma première tenue « de grande », offerte par mon parrain dans feu la boutique agnès b. Lolita de la rue du Jour), ni le blouson en cuir ultra-souple de mes 20 ans (porté non stop plus d’une décennie, puis porté par ma mère, puis reporté par moi, puis finalement donné à l'une de mes sœurs quand vraiment il est devenu trop étriqué pour moi – mais je rêve encore de ce blouson et de trouver son équivalent). En revanche, je suis toujours restée attachée à cette enseigne, son esthétique qui semble suivre fidèlement les goûts de sa créatrice plutôt que la tendance (au risque parfois d’être un peu déconnectée de l’époque, mais dans la mesure où je suis restée bloquée en 1995, cela ne me pose pas grand problème), et la qualité que j’ai toujours trouvé irréprochable (bonus aussi pour un certain nombres de pièces produites en France et en Europe ce qui est devenu une rareté pour une marque au niveau de gamme pas trop inacessible). Bref, quand j’ai repensé mon armoire de fond en comble l’année dernière, je me suis tournée de nouveau vers agnès b. J’y ai trouvé un pantalon d’été noir tout simple et léger, made in France, très bien pour les occasions habillées quand il fait chaud. Et, cette saison, la fameuse jupe et un petit pull raccourci manches courtes qui va très bien avec elle.

Voilà. Vous ne pourrez pas dire que je fais ma mystérieuse.


agnès b. is one of those French brands that, along with A.P.C., has been one of my go-to places since I was in my teens for well made, no-fuss basics. 


Jeanne-Aurore




Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

Latest Images