Quantcast
Channel: l'armoire essentielle
People Here Also Viewed:
Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

Le cas de l'été

0
0


Je ne sais pas comment m'habiller l'été. Comment un tel problème n'était-il pas à l'ordre du récent G7, cela me dépasse. J'aurais aimé avoir le point de vue de Barack Obama sur le sujet. Qui rappelons-le a fait le choix de ne s'habiller qu'en costard marine ou noir pour s'éviter les choix cornéliens. Sauf je doute que le costard noir soit la solution à mon incapacité à savoir ce que je peux bien mettre une fois les beaux jours arrivés. Laure possède ce talent estival et voilà des années que j'admire sa capacité à être cool dans son armada de robes et jupes. Lors de ma récente visite à L.A., tandis que je cuisais dans mes jeans, je lui enviais ses jupons où il devait faire bien frais.

Sauf que les jupes, les jupons, les robes, c'est un univers un peu lointain pour moi. J'ai fait le calcul : je dois passer environ dix mois sur douze (à peu près la durée de l'hiver, m'a-t-il semblé, cette année) dans mon trio-qui-a-fait-ses-preuves : pull / jean / boots-ou-baskets. Sortie de là, je suis paumée. J'aime l'idée de la robe pour son aspect pratique tout en un. Sauf que je ne trouve jamais de modèle qui soit suffisamment sobre pour être l'équivalent "robe-esque" du duo jean/t-shirt cher à mon coeur. La jupe me pose un même problème. Récemment, néanmoins, j'ai trouvé et acheté un modèle très simple de jupe crayon stretch noire, sobre, assez nineties (oh la surprise) dont j'ai fait le pari qu'elle pourrait être mon jean de l'été, le vêtement que j'attrape sans y penser le matin. Pour le moment, la jupe est surtout restée sur son cintre, mais il faut dire qu'il a fait frais ces derniers jours et que, personnellement, je n'ai pas quitté mon col roulé (un choix qui a poussé mon ami Franck a me demander si je comptais reformer le Velvet Underground, ce que je prends pour un compliment). Mon 501 trouvé l'année dernière est plutôt un bon ami pour l'été avec son allure ample et avachie, et passe plutôt bien le test des +30° en étant porté avec des sandales et un t-shirt en lin fin. J'ai aussi trouvé un short Gap kaki très chouette, même si je n'envisage pas le short sortable en ville (s'asseoir dans le métro en short, brrr). 

Histoire quand même d'avancer sur ce sujet crucial de la garde-robe d'été, j'ai décidé de contourner le problème et me concentrer sur les accessoires. Je rêvais depuis longtemps des compensées en cuir naturel d'A.P.C. et les voilà qui ont rejoint mon placard. Grande satisfaction : je les enfile sans me poser de questions,  mon Graal vestimentaire (appelons-ça le Quotient Barack d'un vêtement). Les anglo-saxons appellent ça un "no-brainer" et j'aime bien l'idée que mon cerveau peut se mettre sur off quand il s'agit de m'habiller. Pour l'instant, j'en suis là de ma garde-robe d'été. Il se peut donc que par 40° je sois habillée en jean et col roulé ET sandales. Un choix tout à fait original vous en conviendrez.


I've always been quite clueless when it comes to summer dressing and I have to leave my no-brainer, cold months uniform of jeans, sweater and some form or other of boots or sneakers. I'm baffled by skirts and dresses, never finding a model that is fuss-free enough for me. Though I recently found a skirt that may be the skirt-y equivalent of a jean. It's still hanging on its hanger, though, while I'm seeing how long I can stand being the only person on the street still wearing turtlenecks and dark rinse jeans as the temperatures rise. I also finally fulfilled my fantasy of owning the A.P.C. classic, natural leather wedges. Those are great. They actually do look summery (even manage to lend a summery air to the above mentioned turtlenecks and jeans) and I can walk in them, which is always a plus in the shoes department.


Jeanne-Aurore




Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

Latest Images