Quantcast
Channel: l'armoire essentielle
People Here Also Viewed:
Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

Histoires de jeans

0
0
Jessica de Ruiter et son 501
via Jean Stories / Photo Katrina Dickson

Vous en êtes où, question jeans ? Vous en mettez souvent ? Et question coupe, où va  votre préférence ? Slim, skinny, flare, bootcut, straight (drôle comme il semble impossible de parler de denim sans verser dans les anglicismes... mettons ça sur le compte des inévitables associations américaines du jean, plutôt que sur ma paresse linguistique) ? Je pose la question car, eh bien, je me la pose à moi-même en ce moment. Car après des années de jeans slim, pour ne pas dire skinny, pour ne pas dire que j'ai même l'année dernière cédé aux sirènes du jean tellement moulant qu'il est en fait un legging de yoga, j'ai envie d'autre chose. D'un denim simple, basique, peut-être même droit. J'ai beaucoup aimé d'ailleurs ces interviews de Tonne Goodman (j'étais fan absolue de ses séries dans le "Harper's Bazaar" des années 90, depuis elle officie chez "Vogue") et de Jessica de Ruiter pour le nouveau site exclusivement dédié au denim Jean Stories. La première professe son amour exclusif des jeans droits et blancs à taille surtout pas basse, tandis que la deuxième se déclare une fidèle du 501 classique à jambe droite. 

Pendant longtemps, j'ai moi aussi été une monogame du jean. Ado, c'était 501 ou rien, une fixette qui s'est prolongée jusqu'aux années d'étudiante, avec à cette époque une préférence pour les 501 d'hommes vintage que j'allais chiner dans les friperies des Halles. Puis suivirent quasi dix ans de fidélité absolue aux jeans A.P.C., avec une préférence pour le modèle Cure (taille ni trop haute ni trop basse, jambe ni trop large, ni trop fine, parfait quoi, en tout cas pour moi), et une certaine jouissance à acheter ce denim cartonné, radicalement brut, qui s'assouplissait et se formait au corps au fil des mois, des années. Après ? Après, j'ai papillonné, jeans de chez H&M et autres grandes enseignes, tentatives auprès des jeaneurs américains branchés (7 For All Mankind et consorts) avants de me retrouver plutôt fidèles au denim des suédois d'Acne Studios. Mais aujourd'hui, j'aimerais bien retrouver ce plaisir d'avoir "ma" coupe, "mon" label référence, où je pourrais acheter ces fameux jeans (que je porte tous les jours) un peu les yeux fermés.

I think I'm done with super skinny jeans and therefore I'm looking for a more classic, straight-leg alternative, maybe in the spirit of the 501s and A.P.C. Cure denim of my student days.

J.A.C.



Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

Latest Images