Quantcast
Channel: l'armoire essentielle
People Here Also Viewed:
Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

Uniforme

0
0
Voilà ce qui s'appelle, littéralement, se regarder le nombril. 

L’autre jour, Laure se posait la question de savoir si le principe de la capsule wardrobe correspondait vraiment à sa nature. Et elle a raison de remettre le principe en question : il n’existe pas de solution universelle, il s’agit avant tout de trouver ce qui fonctionne pour soi, quels que soient les domaines (bouffe, boulot, armoire, amours). Et pour moi, l’angoissée de l’abondance de choix,  la capsule wardrobe fonctionne plus que mieux.

Ces derniers mois, j’ai « détoxé » tout ce que j’ai pu. Mes milliers d’images d’inspiration, mon it-bag (revendu le mois dernier), mes achats compulsifs des dernières années (revendus eux aussi). J’en suis enfin arrivée à ce que je recherchais à travers mon projet d’armoire 2.0. : repartir à zéro, avec une garde-robe réduite à l’essentiel.

En ce moment, pour la première depuis, eh bien depuis toujours, je suis contente d’ouvrir mon placard le matin. Je n’y vois que des vêtements que j’adore, que j’ai envie de porter, qui me font me sentir bien. Je n’aurais jamais pensé pouvoir ressentir cette plénitude vestimentaire – mais oui, soyons mélodramatiques – avec si peu à porter. Parce qu’en ce moment, voilà avec quoi je tourne (sans compter les pyjamas et affaires de sport) :

-       une dizaine de t-shirts (manches longues + courtes)
-       quelques pulls (grosso modo : 2 à col rond, 1 à col V, 2-3 cardigan, 2 cols roulés)
-       2 jeans slim (1 brut, 1 gris)
-       1 pantalon cigarette noir
-       1 blazer marine
-       2 manteaux (1 tweed chiné gris, 1 noir)
-       3 paires de boots noires (1 plate chic, 1 fourrée sport, 1 à talons hauts)
-       1 paire de baskets

Et c’est tout (pour le moment, je n'écarte pas de faire grandir cette armoire). Mes affaires d’été sont rangées à l’abri dans des boîtes en tissu pour ne pas venir me « polluer » la vue quand j’ouvre mon placard. Je ne me rappelle pas la dernière fois que j’ai eu une crise « je n’ai rien à me mettre / je ne sais pas quoi me mettre ». Tout va ensemble, tout est cohérent (désolée si j'ai l'air de faire la fière, c'est juste que j'en ai bavé, enfin, toutes proportions gardées, on est d'accord, pour en arriver là). J’ai trouvé mon uniforme. 

Ou plutôt, j’ai l’impression de m’être enfin autorisée à accepter que je suis une fille à uniforme, que ma silhouette n’a rien de compliqué, qu’un pull, un top basique, un jean et des boots me suffisent pour me sentir à l’aise au quotidien. Que je fonctionne mieux avec moins. Je pense que je le savais au fond de moi depuis des années mais que ça semblait trop simple pour être honnête. Alors, pour répondre à Laure, la capsule wardrobe ça marche... mais effectivement peut-être qu'elle n'est pas faite pour tout le monde, ou pour tous les styles, ou pour tous les moments de la vie. Et c'est très bien comme ça.

It took me a while to get here, but I've finally acknowledged that I live best with a uniform and a super small wardrobe of knits, jeans, coats and black boots. 


J.A.C.




Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

Latest Images