Quantcast
Channel: l'armoire essentielle
Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

Blumenfeld, sans Photoshop !

0
0





En ce moment, la retouche de photos est arrivée à un point tel qu’elle est surtout devenue synonyme de « complexe Photoshop » : on se sent moche face à ces filles de magazines auxquelles on a lissé le grain de peau et retiré quelques centimètres de cuisse. Alors qu’à une époque, elle signifiait plutôt l’expérimentation, le jeu, l’inventivité, la folie, le décalage… l’individualité, en fait. On le voit dans l’exposition que consacre le Jeu de Paume au grand photographe de mode Erwin Blumenfeld. Car, ancien de la bande dadaïste, émigré aux States et engagé au "Vogue US", Erwin Blumenfeld était le maître de la photo, certes, mais surtout un sacré bricoleur as du photomontage, découpant, collant, épurant, gommant, soulignant. Ce n’était pas au service d’une beauté utopique, inatteignable et excluante, c’était au service de l’Art… Ce qui, franchement, était plus beau et plus inspirant que nos images à la perfection numérique !

It was a time before Photoshop… It was a time when fashion photographer Erwin Blumenfeld, to whom the Jeu de Paume pays an homage in Paris, didn’t use any of those numeric tools, but still managed to create beautiful, inspiring and not intimidating pictures…

L.G.



Viewing all articles
Browse latest Browse all 361

Latest Images